slide-elec-3
slide-elec-3
slide-elec-2
slide-elec-2
veloelecn
veloelecn
slide-elec-1
slide-elec-1

Le vélo électrique

Le vélo à assistance électrique ou VAE est une bicyclette équipée d’un moteur électrique auxiliaire et d’une batterie rechargeable.

 

Les VAE existent depuis les années trente avec le premier modèle de série : le EMI/Philips de 1936/38. Ils sont réapparus vers la fin des années 1970 pour connaître depuis l’an 2000 un regain d’intérêt avec l’évolution des performances suivant celles des batteries (voir plus bas).

 

Contrairement aux cyclomoteurs ou aux trottinettes électriques qui possèdent rarement des pédales, la batterie du vélo à assistance électrique n’envoie son énergie au moteur que pour amplifier le mouvement du pédalier. Il s’agit donc d’une assistance discrète et limitée ne dénaturant pas la fonction première du vélo, ni son maniement.

 

Le VAE est un vélo qui comporte une assistance électrique. Cette assistance a pour objectif de fournir un complément au pédalage. Elle est constituée d’un moteur, de batteries, d’un contrôleur et de capteurs.

 

Des capteurs détectent la présence de pédalage, sa fréquence, l’effort exercé sur les pédales, la position d’un éventuel accélérateur, le freinage.

Un contrôleur intègre les paramètres qui qualifient le comportement du vélo en fonction du profil utilisateur choisi par le constructeur. Il régule la consommation de courant et pilote le moteur dans ses différentes phases de fonctionnement : démarrage, régime continu, accélération, etc. à partir des informations transmises par les capteurs.

 

L’utilisateur dispose suivant les modèles de la possibilité de couper ou de doser le niveau d’assistance en roulant, par l’intermédiaire d’un sélecteur ou d’un « accélérateur ».

Sur certains vélos à moteur moyeux, la batterie se recharge automatiquement au freinage et en descente. La régénération apporte un confort au quotidien par l’apport d’un frein moteur.

 

La batterie Lithium est essentiellement utilisée pour les VAE, les autres technologies : plomb ou Nickel ont été progressivement abandonnées sur les VAE commercialisées en Europe.

Le poids de la batterie, longtemps problématique, bénéficie aujourd’hui des améliorations importantes liées au Lithium Ion et Lithium polymère. Ainsi, une batterie au plomb pèse environ 13 kg, alors qu’une batterie au lithium pèse environ 3 kg pour une tension et une capacité équivalentes.

 

Le temps d’une charge complète de la batterie demande de 3 à 8 heures suivant la technologie de la batterie et du chargeur. Des recharges rapides sont possibles avec des chargeurs et des batteries appropriés. Ces types d’accumulateurs supportent mal les décharges profondes, il est donc conseillé de les recharger le plus souvent possible, voire de rester en charge lors des phases d’inutilisation, les chargeurs modernes étant particulièrement bien étudiés pour ces cas de figures.